Pour faciliter la métamorphose du travail

Metamorphosis of the European Swallowtail (Papilio machaon), showing 3 instars: caterpillar, chrysalis and adult.

Comme l’ensemble des champs de la vie en occident, le travail, sa nature et ses frontières, est en pleine transition : il vit lui aussi une métamorphose profonde, lente et irrémédiable.

Auto-entrepreneurs, managers de transition, indépendants de toute nature, temps partiels, portage salarial, « home shorers », salariés à temps partagé, « open contributeurs, consultants de toute sorte… le monde du travail tend vers l’hybridation des statuts et des activités. Hybridation qui est à la fois le fruit  de la crise du travail traditionnel, des mutations technologiques, de la globalisation et de la précarisation des statuts et métiers  mais surtout de l’aspiration à plus de sens, à plus d’autonomie, à plus de maîtrise de nos parcours de vie, dans un futur absolument imprévisible.

Un baromètre TNS Sofres d’avril 2016 nous apprend que plus de 70% des cadres sont convaincus que le CDI ne sera plus la norme dans le futur, que les transitions professionnelles sont un enjeu majeur pour 92% et que chacun devra expérimenter dans son futur proche plusieurs carrières pour 87%.
C’est tout le contraire de la fin de la valeur travail, qui reste centrale dans l’esprit des gens, mais c’est notre rapport à l’activité et donc à l’entreprise qui change en profondeur.

Notre rapport au travail est tout autant que tous les autres paramètres de nos vies (affectives, psychologiques, sociales, spirituelles, , relationnelles…) affecté par notre besoin d’autonomie, de sens, de maîtrise et de choix de nos parcours, à notre besoin d’auto-réalisation, au désir d’être acteur de notre projet professionnel.

Cette crise, signe d’une métamorphose globale de tout l’écosystème de l’Occident, percute profondément les logiques d’hier : logique de subordination contre protection, logiques hiérarchiques, logiques de frontières des espaces temps travail – temps personnel – temps familial, logique du travail subi, lieu de pénibilité, la liberté et le bonheur étant hors les murs…

Nous revendiquons un travail comme lieu de liberté, d’épanouissement, de réalisation, d’apprentissage, de rencontres, de créativité, bref comme d’un lieu propice à la réalisation de notre projet professionnel et nourrissant nos projets personnels.

Cela tombe bien car dans un monde aussi incertain, l’entreprise a besoin de se réinventer en permanence. Pour cela elle a besoin d’hommes libres, entiers et responsables.

L’impact sur le management de la bifurcation actuelle est considérable.

Nous avons besoin de managers développeurs de subsidiarité et autonomie, ce qui demande :

  • Moins de règlements et davantage de Règles partagées
  • Moins de process et plus de sens
  • Moins de fonctions décrites que de missions assumées
  • Moins de compétences et plus de talents

D’accompagnateurs de projets de vie de leurs collaborateurs

  • Des faciliteurs d’émergence des projets et des aspirations professionnels
  • Des accompagnants au service de l’exploration des talents de chacun
  • Des accompagnants des performances individuelles et collectives

D’accoucheurs de coopération plus que la compétition car la performance actuelle se nourrit d’agilité et d’intuition

  • Des managers qui savent naviguer et décider à vue, très vite,  sans les certitudes d’hier
  • Qui créent un maximum d’inter-relations et de réseau, et moins de pyramide
  • Qui libèrent la parole et l’intuition de tous
  • Qui mettent en relations les gens et les services

De metteurs en relations

  • Des managers qui aiment et favorisent l’art du lien qui motive met du sens
  • Des managers qui savent reconnaître, intelligemment et professionnellement
  • Qui savent aussi poser des exigences et cadres clairs, source de progrès et de sécurité
  • Qui savent quand il le faut, sanctionner, car l’autorité juste renforce la relation et la motivation

Des porteurs de sens

  • Des managers porteurs d’une vision du long terme, qui structure un court terme devenu illisible
  • De valeurs qui cimentent et font cohésion

L’époque est prodigieuse car elle est ouverte à tous les possibles mais aussi très exigeante car elle a besoin du meilleur de chacun. Ce meilleur n’accouchera pas seul. Dans ce monde, seuls les dirigeants et managers sachant eux-mêmes muter feront réussir leurs collaborateurs et leur entreprise. Alors tous les jours mutons et réinventons le management de demain.

Laisser un commentaire