L’esprit d’équipe : le secret de la performance collective

Esprit d'équipe

La Coupe de monde de Football s’est déroulée au Brésil début juin. Avant le début de la compétition, tous les entraîneurs ont sélectionné leurs meilleurs éléments.

Chaque entraîneur avait une mission pour espérer aller le plus loin possible : fédérer son groupe.
Dans le football comme dans nos entreprises, une équipe cohésive est plus performante. Mais comment transformer un groupe d’individus en une équipe solidaire et performante ?
Voici 3 piliers importants pour faire d’un groupe une équipe :

  1. L’équipe possède des valeurs et règles de vie communes
  2. L’équipe a un ou des objectifs communs
  3. L’équipe se développe autour de relations de qualité (avec l’entraîneur et entre les joueurs)

Des valeurs communes comme fondation

Dans le sport de haut niveau comme dans l’entreprise, une équipe est une rencontre d’hommes et de femmes passionnés qui vivent une aventure commune. Les valeurs parlent de ce que l’équipe est, au-delà de son activité. Elles s’imposent à chacun, dépassent chacun et demandent à chacun de les incarner.
Le manager –comme l’entraîneur- s’appuiera sur ces valeurs pour donner du sens et fédérer son groupe.

Des règles de vie pour vivre au quotidien

Aucune société au monde n’existe sans règles. L’Homme a besoin de règles, car elles lui permettent de satisfaire un besoin important pour lui, le besoin de sécurité. Si un membre de l’équipe ne suit pas les règles, ne serait-ce qu’une fois, il s’exclut de fait de l’équipe.
Le manager-comme l’entraîneur- est le garant du respect des règles que le groupe pourra définir ensemble.

Un objectif commun pour gagner ensemble demain

Un groupe ne peut exister en tant qu’équipe, que s’il possède un but commun et clairement défini. C’est sur la base de cet objectif, que chaque individu constituant le groupe se fixera son objectif individuel, car ce dernier doit être au service du collectif. Les valeurs et les règles de vie aident à l’atteinte de cet objectif.
Le manager-comme l’entraîneur- est responsable de l’objectif fixé ; même s’il peut être issu de l’équipe, il a la validation finale. Pour que cet objectif soit poursuivi par tous, il doit donner du sens et aider chaque individu à trouver son propre sens dans cet objectif commun.

Le non-respect des valeurs ou des règles de vie ou encore la priorité donnée à son objectif personnel sont autant de mises en danger qui peuvent anéantir une équipe, pour la faire redevenir un groupe d’individu. Le manager est le garant du maintien de cet « esprit d’équipe », et pour cela il doit être intransigeant sur le respect de ces trois principes fédérateurs de l’équipe.

La qualité des relations

Enfin, c’est dans la qualité des relations, avec ses pairs et avec son entraîneur que va pouvoir se développer un plaisir durable et l’envie du dépassement du joueur (et de tout individu). C’est le cœur même de la cohésion et de la motivation : inversement, nous pressentons tous que des relations dégradées ruinent l’intérêt porté au métier ou le désir de vaincre.

Laisser un commentaire