La France, cancre de la compétitivité

Le Forum économique mondial de Davos a publié ce mercredi son classement mondial sur la compétitivité : 148 pays sont étudiés. La France, 23ème  aura perdu 5 places en 2 ans.

Nous sommes très bien positionnés sur la qualité de nos infrastructures, de notre enseignement supérieur scientifique et de nos écoles de commerce.

Nous figurons parmi les CANCRES planétaires en matière d’incitations fiscales à l’investissement (137ème), de poids des prélèvements obligatoires ou des réglementations (134ème et 130ème). Mais aussi sur la qualité des relations patrons-salariés (135ème). Ce dernier point est d’autant plus dramatique que le président, Klaus Schwab, commentant les résultats du palmarès confirme : « à l’avenir, nous parlerons de pays riches ou pauvres non plus en référence au développement mais à l’innovation »….

135ème pays au monde sur la qualité des relations au sein de l’entreprise…. Les constats sont identiques dans les enquêtes PISA sur les relations profs – élèves et le plaisir à l’école.

Nous avons envie d’hurler, comment est-ce possible? Car comment imaginer que nos équipes feront preuve d’innovations, de créativité, d’audace si les relations sont à ce point médiocres. Car personne ne décrètera, n’ordonnera jamais à quiconque qu’il doit innover. J’innove, je crée, je surprends si j’en ai l’envie, si j’en ai le désir profond. Et il n’y a pas de désir sans relations stimulantes, il n’y a pas d’audace sans relations de confiance, il n’y a pas de dépassement si les managers ne le méritent pas.

135ème, ce n’est plus de la professionnalisation managériale dont nos managers et dirigeants ont besoin, c’est l’école maternelle de la relation humaine et de ce qui fait la motivation d’un individu qu’ils doivent apprendre.

Le chemin sera encore long mais il faut faire vite avant que trop de nos jeunes pousses ne prennent le chemin des pays où il fait bon vivre, travailler et inventer ensemble car il y a bien longtemps que plus personne n’attend de la France qu’elle éclaire le monde.

Laisser un commentaire