Culture et management : et si la météo avait un rôle à jouer ?

Les experts du management interculturel s’accordent tous sur un point : certaines pratiques managériales sont difficilement transférables d’un pays à un autre, tant les cultures divergent. Les météos aussi !

Prenons l’exemple de l’Italie (du Sud), de la Grèce et des provinces méditerranéennes de France et d’Espagne; ces pays appartiennent à la culture dite « de l’huile d’olive », contrairement aux pays nordiques apparentés à la « culture du beurre ». Ces régions du Sud, en raison d’un sol fertile et d’un climat clément, sont restées en retrait en matière de planification et d’organisation, car dans la période préindustrielle, elles pouvaient survivre même sans gérer leurs ressources. Sous les glaces et les neiges, les hommes du Nord risquaient la mort s’ils ne géraient pas minutieusement leurs ressources; même dans les conditions les plus rudimentaires, les méditerranéens pouvaient cueillir au moins des herbes et quelques fruits pour survivre.

Ce sens de la prévoyance et de la gestion, gravé dans l’identité culturelle de « l’homme du Nord », a trouvé son utilité suprême lorsqu’elle fut conjuguée au charbon et à l’acier.

Cependant, dans certains cas, quand les travaux requièrent des réactions spontanées, des interventions rapides et du travail sous pression, « l’homme du Sud » tire bien son épingle du jeu. Les préparatifs des Jeux Olympiques d’Athènes en 2004 furent un exemple probant ; un chef de chantier français venu supervisé la construction d’infrastructures sportives disait que les grecs étaient faits pour travailler sur les chantiers. Pour la simple raison que le chantier n’est pas soumis aux lois de l’armée régulière (ce qui est le cas de l’industrie) mais s’apparente davantage à une équipe de commandos, agissant de concert vers un objectif commun. Et même si la plus grande confusion semblait régner sur les sites olympiques, tout fut construit et livré pour le jour J.

Un peu comme certains voyageurs, qui ont pour habitude d’arriver très en avance sur la quai d’une gare et d’autres, qui sautent dans le train quelques secondes avant son départ…

 

Laisser un commentaire